“Vous voulez Pfizer avec ça ? Les Néo-Zélandais pourraient se faire vacciner contre le Covid en mangeant dans un fast-food.


Le gouvernement est en pourparlers avec KFC, Pizza Hut et Taco Bell pour administrer les vaccins pendant que les clients font la queue.

a fast food drive through queue

Les Néo-Zélandais qui cherchent à manger dans un fast-food pourraient bientôt se voir demander s’ils souhaitent recevoir un vaccin avec leur repas. Le pays a pour objectif de vacciner au moins 90 % de sa population et le gouvernement est actuellement en pourparlers avec le géant de la restauration rapide KFC pour l’aider à atteindre cet objectif.

“Nous voulons simplement aller là où les gens se trouvent”, a déclaré le vice-premier ministre Grant Robertson à RNZ jeudi matin.

Les Néo-Zélandais aiment les fast-foods. Elle possède l’un des taux de distribution par habitant de points de vente KFC et McDonald’s les plus élevés au monde. Lorsque le bouclage d’Auckland a été levé mardi soir, les gens se sont précipités pour faire la queue pour un repas, et juste un jour avant, deux associés de gang ont été pris en train d’essayer d’introduire clandestinement un coffre plein de KFC et 100 000 dollars en espèces à Auckland, malgré les contrôles stricts aux frontières.

“Étant donné que nous sommes au niveau 3, nous savons que beaucoup d’habitants d’Auckland vont être très enthousiastes à l’idée de prendre leur repas à emporter et pourrions-nous utiliser cette possibilité ? a déclaré M. Roberston.

Des habitants d’Auckland font la queue à l’extérieur d’un café à Ponsonby, mercredi, après le passage de la ville au niveau 3 de restrictions.
Un goût de liberté : Les habitants d’Auckland se ruent vers les fast-foods alors que les restrictions Covid s’assouplissent.
Lire la suite
S’assurer que les gens attendent 20 minutes après leur dose de vaccin pourrait être un défi s’ils attendent également de la nourriture dans un drive-in, a déclaré Robertson, ajoutant que ce type de logistique nécessitera un certain travail avant que le plan puisse être mis en œuvre.

Il a ajouté que le gouvernement étudie les options possibles, y compris l’examen d’autres endroits où les gens s’aventurent fréquemment, et pas seulement les fast-foods.

Lundi, Jo Bartley, conseillère municipale d’Auckland, a suggéré l’idée à Restaurant Brands, qui exploite KFC, Pizza Hut et Taco Bell en Nouvelle-Zélande. Elle a publié sur les médias sociaux mercredi que Restaurant Brands l’avait informée que le gouvernement l’avait contactée “pour discuter du potentiel de ce concept”.

 

Le gouvernement utilise “tous les outils de la boîte à outils” pour faire vacciner la population, ce qui, selon lui, sera la meilleure chance pour le pays de retrouver une vie sans enfermement.

La semaine dernière, il a commencé à déployer ses bus de vaccination itinérants “à la M. Whippy”.

M. Robertson hésite à offrir des incitations pour inciter les gens à se faire vacciner, car les exemples internationaux ont eu des effets mitigés et cela soulève des questions éthiques pour les personnes déjà vaccinées. Mais il a déclaré que des entreprises individuelles offraient des sandwiches ou des cafés pour encourager les gens à se faire vacciner, ce qu’il soutient.

Jeudi, le Premier ministre Jacinda Ardern a déclaré qu’au cours des 18 derniers mois, la Nouvelle-Zélande a connu des taux d’hospitalisation et de mortalité parmi les plus bas du monde et un nombre de jours sans restriction supérieur à celui de presque tous les autres pays.

Mme Ardern a exhorté le pays à montrer la voie en matière de taux de vaccination.

“Nous avons maintenant l’occasion de devenir l’un des pays les plus vaccinés au monde… Cela dépend de chacun d’entre nous. Nous disposons de l’approvisionnement en vaccins dont nous avons besoin ; nous avons la main-d’œuvre prête à faire le travail”, a-t-elle déclaré.

Jusqu’à présent, 72 % de la population éligible en Nouvelle-Zélande a été vaccinée avec une dose. Un peu plus de 38 % de la population éligible a été entièrement vaccinée.

La modélisation du centre de recherche Te Pūnaha Matatini montre que l’atteinte d’un taux de vaccination de 90 % et plus, ainsi que le port de masques, la recherche des contacts et les tests rapides, est le seul moyen de minimiser les verrouillages stricts en cours. Elle montre que si seulement 80 % de la population est vaccinée, une épidémie communautaire du virus pourrait encore entraîner 7 000 décès et 60 000 hospitalisations.

Jeudi, la Nouvelle-Zélande a signalé 15 nouveaux cas de coronavirus dans la communauté, dont trois doivent encore être liés aux cas existants dans l’épidémie actuelle. Il y a maintenant 1123 cas dans l’épidémie, et 861 d’entre eux sont maintenant guéris. Quinze personnes sont hospitalisées et trois sont en soins intensifs.

https://www.theguardian.com/world/2021/sep/23/would-you-like-pfizer-with-that-new-zealanders-could-get-covid-jab-with-fast-food-fix